Voici, encore une fois, venu le moment de rendre compte de la réalisation de notre plan stratégique et de l’atteinte des résultats prévus à la convention de partenariat conclue avec le ministre de l’Éducation. Nous en profiterons également pour relever certains événements marquants et pour souligner les réalisations de notre personnel et des élèves.

L’année financière 2016-2017 a permis de consolider le redressement de notre situation financière. L’équilibre budgétaire semble maintenant acquis et une légère marge de manœuvre permettra d’insuffler la confiance dans une gestion budgétaire rigoureuse.

On aura témoigné de quelques investissements durant cette année. Je pense notamment à l’investissement de 2,49 M$ pour l’école Edgar-Hébert afin de mettre l’établissement aux normes d’une école primaire. Je pense également à l’investissement annoncé de 1,8 M$ au centre de formation professionnelle des Moissons afin de réaménager et mettre aux normes les superficies nécessaires aux programmes d’études des domaines de l’horticulture et de l’agriculture.

On aura aussi voté pour l’établissement d’une première école alternative. Une réalisation qui témoigne de l’implication de la communauté dans la vie scolaire et de la richesse du travail collaboratif.

Dans la foulée de l’adoption du projet de loi 105 : Loi modifiant la Loi sur l’instruction publique, le gouvernement du Québec a lancé la Politique de la réussite éducative. Cette politique porte des objectifs ambitieux pour 2030. Elle nous sert également de boussole dans l’élaboration de notre tout premier plan d’engagement vers la réussite qui doit prendre effet dès juillet 2018. Nous sommes très fiers de l’avancement de nos travaux d’élaboration de notre plan d’engagement vers la réussite qui nous permettent de revisiter le contexte dans lequel évolue notre communauté scolaire, ses caractéristiques et ses attentes, les besoins de ses écoles et de ses centres, et les enjeux qui les confrontent. Comme annoncé, nous sommes plongés dans d’importants travaux orientés vers la réussite de nos élèves, jeunes et adultes.

Le discours public veut aussi rendre à l’Éducation la grande importance qui lui revient. Je convie notre communauté scolaire à saisir le moment pour que nous puissions, ensemble, enrichir notre service à l’élève.

Artisans de notre avenir, bonne lecture.

Frank Mooijekind
Président